Réglementation des Compléments alimentaires

de | septembre 7, 2016

La place de choix qu’occupent de nos jours les compléments alimentaires n’explique pas forcément leur efficacité et de surcroit leur réputation auprès des instances compétentes. La mise en place de certaines réglementations s’impose donc pour cadrer cet univers jusqu’à un moment devenu incontrôlé.

Pourquoi faut-il réglementer ce secteur ?

complements-alimentairesPour éviter certains risques liés à l’utilisation des compléments alimentaires jugés non conformes, chaque État se doit donc de mettre en place une politique de réglementation des compléments alimentaires. Cette dernière permettrait aux consommateurs de bénéficier de produits plus sûrs, mieux élaborés et pouvoir mieux exercer son libre choix nutritionnel afin de protéger son capital santé. Plusieurs pays de l’union européenne à l’instar de la France ont pris le train en marche. Ainsi, plusieurs articles et décrets ont vu le jour grâce au législateur à la recherche du bien-être de ses populations.

Pour la plupart et surtout au-delà de ces articles et décrets, les hautes instances dirigeantes de la santé se sont également prononcées avec un accent particulier sur l’usage des compléments alimentaires chez les femmes en état de grossesse. En réalité, la position de la réglementation des compléments alimentaires vis-à-vis des femmes enceintes est le cas le plus alarmant de tous. C’est donc à dessein que l’ANSES (l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail) invite les utilisatrices à beaucoup plus de prudence avec des chiffres à l’appui : entre 2010 et 2015, 1200 cas recensés en lien avec l’utilisation des compléments alimentaires. D’autres pays comme les États-Unis ont aussi compris la nécessité de mettre en place une politique de réglementation des compléments alimentaires et n’ont pas hésité à la mettre en vigueur.

Comme tout autre produit que nous ingérons dans notre organisme, les compléments alimentaires doivent soigneusement être réglementés. Cette tâche même si elle incombe en premier lieu aux dirigeants, le revers de la médaille indexe beaucoup plus l’utilisateur qui doit plutôt se soucier de sa santé que de solutions miracles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *